Le détatouage est-il douloureux ?

Envie de changer ou tout simplement de ne plus avoir de tatouage ? Vous vous demandez alors si c’est douloureux de se faire détatouer ? Vous êtes au bon endroit ! Sachez que, premièrement, il existe des méthodes différentes. Puisque la résistance à la douleur est distincte pour chaque personne, d’autres optent pour le détatouage sans laser et certains préfèrent celui au laser (les chirurgies étant très obsolètes avec une cicatrisation pas satisfaisante, on va s’en passer). Mais il faut aussi savoir que, tout comme la pose du tatouage, la douleur dépend aussi de la partie où est placé ce dernier à effacer. Vous trouverez tous les détails dans cet article.

Le détatouage sans laser

Le détatouage sans laser est une méthode d’enlèvement par dépigmentation. Pour enlever le tatouage, il faut faire rentrer de l’acide lactique en dose concentrée dans la surface à traiter. Grâce à cet acide se forme une croûte qui sera naturellement chassé par l’organisme, emportant avec elle l’encre. A noter que l’enlèvement peut se faire en plusieurs sessions chez CILS EXPERT STUDIO Détatouage et dépigmentation.

Mais est-ce qu’il n’y a pas d’effet direct sur la peau ? Au fait, sachez que cette méthode ne fait pas partie des traitements médicalisés. Elle est plutôt classée identique aux traitements cosmétiques. Mais les effets secondaires sont plus infimes par rapport aux opérations chirurgicales. En effet, la substance utilisée fait déjà partie de notre organisme. C’est-à-dire qu’il n’y aura pas de conséquence comme les brûlures, les cloques, la perte de poils ou autres.

Le détatouage au laser

La douleur dépend donc de l’efficacité du laser choisit. Plus la séance est nombreuse, plus vous allez devoir supporter la douleur pendant un certain temps. En effet, le détatouage au laser est un procédé douloureux.

Selon certains patients, c’est plus douloureux que les séances de tatouages. Ils affirment que la douleur est plus forte et plus tenace. De plus, le nombre de séances peut être plus long. Ne serait-ce que pour un tatouage simple et superficiel, 2 à 3 séances peuvent être nécessaires. Et puisqu’il faut attendre la cicatrisation de la peau entre chaque séance, le traitement serait encore plus long. Selon la nature du tatouage, cela peut aller jusqu’à 2 ans.

Les zones les plus douloureuses ?

Tout comme le tatouage, l’enlèvement peut aussi être plus douloureux sur certaines parties du corps, que ce soit pour un détatouage sans laser ou autres. En général, est reconnu plus douloureux les parties osseuses de tout le corps (côtes, colonnes vertébrales, doigts, etc.) ainsi que les parties génitales.

Mais, encore une fois, il est nécessaire de préciser que la perception de la douleur peut être différente pour chaque personne. Cela dépend également de la motivation de chacun à se faire détatouer.